Filles de l’air

Après une période de vide créatif (heureusement ce n’est jamais long), je me suis mise à (re)travailler le bois dans un seul but, y déposer mes filles de l’air. C’est l’un des noms les plus poétiques associé à une plante que j’ai entendu. « Filles de l’air », un joli paradoxe pour une plante. Elles appartiennent à la famille des Broméliaceae et sont du genre Tillandsia épiphyte.

épiphyte sculpture woodhappen

Les « filles de l’air » n’ont pas ou peu de racines et si elles en ont, c’est uniquement pour se suspendre.

Ma préférée est la tillandsia usnéoide, c’est celle que j’ai utilisée pour cette sculpture. C’est celle que l’on rencontre énormément à la Nouvelle Orléans, accrochée aux arbres ou aux fils téléphoniques. On l’appelle également cheveux de sorcière et c’est vrai qu’elle ressemble à une chevelure … Lire la suite