Légumes, teintures naturelles et macramés

L’hiver n’est pas la période rêvée pour réaliser des teintures végétales. Pourtant, notre cuisine peut se révéler un endroit propice aux expériences que ce soit avec les légumes ou les épices. Avant de tester sur des macramés de plus grands formats, j’ai réalisé des petits macramés pour tester des teintures.

mini macramés.jpgmacramé et teinture végétale.jpg

Voici deux de mes essais. Une teinture avec des peaux et noyaux d’avocats et une teinture avec des feuilles de chou rouge.

teinture végétale et légumes.jpg

Comme pour les teintures que j’avais réalisées ici pour le tissage, je vais utiliser le sulfate de fer. Pour petit rappel, on peut en trouver en jardinerie (on l’utilise, par exemple pour bleuir les hortensias). Vous pouvez également réaliser un bain en mélangeant du vinaigre blanc avec des clous rouillés dans un bocal et laisser tout cela pendant plusieurs semaines.

Pour commencer, j’ai fait bouillir pendant plus de 45 minutes mes peaux et noyaux d’avocats. J’ai laissé une nuit mes avocats  dans leur bouillon. J’ai obtenu un liquide orange. Il faut savoir, qu’en fonction du temps d’infusion, vous pouvez obtenir des nuances complètement différentes, du rose pastel au orange.

teinture tissage avocat.jpg

J’y ai plongé mon macramé. Le fil se teinte alors en un orange pastel. En y ajoutant le sulfate de fer, le liquide devient immédiatement gris.

tissage et teinture végétale à l'avocat.jpg

Pour ma deuxième teinture, mon but était d’obtenir un bleu. J’ai donc, comme pour mon avocat, fait bouillir pendant plus de 45 minutes des feuilles de chou rouge. Comme pour toutes teintures,  plus vous utilisez de matières (feuilles, tiges etc …) plus votre bain de teinture sera chargé en couleur.

teinture chou rouge.jpg

J’enlève ensuite mes feuilles de chou et je filtre. En plongeant mon macramé dans ce bain, il en ressort  violet clair. Dès que j’y ajoute le sulfate de fer, le violet se transforme en un joli bleu.macrame-et-teinture-vegetale-chou-rougeteinture végétale et macramé.jpgteinture avec des plantes et macramé.jpg

Plus vous laissez longtemps votre macramé dans le bain de teinture, plus la couleur sera intense.

teindre en bleu teinture végétale.jpg

macramé et teindre avec des légumes.jpg

Une fois les macramés secs, les couleurs sont moins intenses mais l’expérience est réussie. N’hésitez pas à garder vos pelures d’oignons pour obtenir des jaunes orangés, à tremper vos tissus ou  votre laine dans un bain d’épices de curcuma pour des jaunes lumineux … ou à réaliser vos propres expériences en attendant les beaux jours.

tissage et teinture naturelle woodhappen.jpg

macramé et teinture végétale woodhappen.jpg

Publicités

7 commentaires sur “Légumes, teintures naturelles et macramés

    1. Merci, ça me fait énormément plaisir !! Surtout quand je viens de voir que mon DIY TOTE BAG ET TISSAGE vient d’être repris sans vergogne par une nana qui me suis depuis très longtemps…

  1. Pas bien correct cela….mais il semble que ce soit assez courant…
    Merci infiniment pour tous vos conseils….tissage…teintures végétales….
    Amitiés
    Isabelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s