Teinture végétale et tissage

Le printemps et l’été sont les saisons propices pour tester la teinture végétale. Essayée sur du tissus il y a quelques années, l’idée de réaliser un tissage avec de la laine que j’aurais teinte avec des plantes me trotte dans la tête depuis un bon moment.

Pour teindre la laine, il faut commencer par la mordancer. C’est une étape préalable à la teinture végétale. Elle permet de fixer la couleur sur la laine ou sur le tissus.

Il existe plusieurs mordants comme l’alun, le sulfate de fer, le vinaigre blanc ou encore le sulfate de cuivre. Les deux techniques les plus simples sont de préparer un bain avec de l’eau et  votre mordant, d’y tremper votre laine ou tissus et de les laisser sécher pour ensuite les tremper dans votre infusion. La seconde consiste à ajouter directement votre mordant à votre infusion de plantes et d’y ajouter votre laine ou tissus.

J’ai utilisé cette deuxième méthode. Pour mes teintures, j’ai utilisé des mûres, des fleurs d’hibiscus séchées issus directement de mon jardin et de la bruyère en fleur.

fleurs séchées d'hibiscus

En fonction des mordants utilisés, les couleurs varient énormément.

Pour la teinture d’hibiscus, je réalise une teinture dite solaire. Dans un bocal, je mets quelques pincées de sulfate de fer, des fleurs d’hibiscus, ma laine et de l’eau chaude. Je referme. Je vais laisser mon bocal deux jours au soleil.

teinture végétale avec des fleurs

La laine est ressortie  anthracite  voir même kaki.

teinture végétale hibiscus

Dans une bassine, je vais mettre un peu de vinaigre blanc, des fleurs , feuilles ou fruits et de l’eau chaude. Je laisse infuser plusieurs heures et je filtre. Je trempe ensuite ma laine dans l’infusion et la laisse prendre la couleur (le temps est en fonction de la couleur souhaitée).

J’ai réalisé ces deux bains identiques avec les mûres mais en ne réalisant pas une teinture solaire mais classique. Ne pas oublier d’écraser vos mûres pour libérer les pigments.

Avec mon mordant au vinaigre blanc, la laine a pris une jolie couleur rosée.

teindre la laine en rose

Alors qu’en utilisant un mordant au sulfate de fer, la laine est ressortie violette avec énormément de nuances.

teinture végétale avec des mûres

En utilisant ce même bain, ma laine cardée est, quant à elle, ressortie lie de vin/marron.

teindre la laine

Pour la bruyère, j’ai utilisé un mélange des deux mordants.

teinture végétale avec de la bruyère

Le résultat a été un joli gris.

Il suffit ensuite de laisser sécher la laine. Comme vous avez pu le remarquer les couleurs varient en fonction de sa composition.

J’aime beaucoup utiliser le sulfate de fer qui réagit énormément avec les plantes contenant du tanin. Il permet de foncer les couleurs obtenues.

Voici le résultat en tissage, hormis le blanc, la laine utilisée a été teinte avec des plantes.

tissage moderne et teinture végétale

teinture végétale et tissage moderne

tissage mural et teinture végétale woodhappen

 

Bon tissage à tous !

Publicités

11 commentaires sur “Teinture végétale et tissage

      1. J’avais essayé uniquement sur le tissus aussi. Je trouve que tu arrives à obtenir plus de nuances avec la laine. Je tente en ce moment de faire une cuve à indigo … j’espère que tu me montreras tes essais 🙂

  1. Wow, le résultat est juste magnifique, la nature fait tellement bien les choses 🙂 Et bravo à toi aussi car ça ne s’est pas fait tout seul 😉
    Des bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s