Adopter un animal autrement et si c’était vous …

cat'seyes

Depuis très longtemps, j’ai l’envie de faire ce post. Depuis très longtemps, je le repousse… Le voici, un post animalier, personnel aussi. J’entends pas mal de personnes hésiter sur l’adoption d’un animal. D’autres ont franchi déjà le pas, se jetant sur un bouledogue français ou autres chats de marques. J’ai voulu partager avec vous notre « parcours » concernant nos différentes adoptions et parler des alternatives aux éleveurs et au site de ventes en tout genre (mais si vous connaissez forcément le B….). Accueillir un animal, ça peut être temporaire (je ne parle pas d’abandon, loin de là) et ça peut aussi être pour toujours.

Pour commencer, voici un petit questionnaire réalisé par notre Spa et que je trouve plutôt pas mal. Ce sont les questions à se poser avant de franchir le pas. Et puis je vous conseille aussi de lire ceci, alors oui ça concerne les montagnes des Pyrénées ( chiens à part ) mais c’est valable également pour d’autres chiens et pas forcément pour le votre mais aussi celui que vous pouvez croiser dans la rue : Rescue montagnes, c’est par ici !

questionnaire millau spa

Mes premières adoptions canines ont été deux chiots, un frère et une sœur, issus de la portée de la chienne d’un couple d’amis. Croisés border/montagne des Pyrénées, mélange explosif. Ils ne se sont jamais quittés et sont partis à l’âge de 12 ans, à quelques mois d’écart. Un choc pour moi. (Mauvais diagnostic vétérinaire, souffrance …). Mes deux premiers chats sortaient : l’une, de chez un vétérinaire qui pensait l’euthanasier car une vraie sauvageonne à deux mois et le second, tout simplement de la rue dans un état pitoyable.

Le choc du départ de notre premier chien passait, nous avons décidé de ne pas reprendre un chiot. Nous voulions un chien de la Spa et plus particulièrement un vieux chien qui n’aurait aucune chance de sortir des grilles d’un refuge. Ces animaux sont dit « en sauvetage ». Notre manière de voir l’adoption à changer à ce moment là.

Certes, certains restent six mois avec nous, d’autres 1 an. Certains ne tiennent pas sur leurs pattes car complètement paralysés par la peur, par cet enfermement car oui, les refuges sont des prisons et les animaux le vivent ainsi… surtout les plus sensibles, mais quel bonheur de voir cette même chienne terrorisée, nous faire une fête le matin et sourire … Oui, sourire, c’est la seule que j’ai vu faire et c’est magique.

Voilà pour notre petite histoire. Mais laissez moi vous présenter ceux qui animent nos vies aujourd’hui et leurs histoires.

Au niveau canin, nous en avons trois actuellement.  Nous vivons à la campagne, l’espace est là. Le troisième n’était pas prévu mais la SPA du secteur lançait des sos pour lui et personne ne se manifestait. Un sauvetage via la SPA.

99315533

Voilà comment Yanouk , notre berger allemand, est entré dans notre vie. Son ancien maître est un sdf qui n’avait plus les moyens financiers de s’en occuper. Yanouk est arrivé au refuge à l’âge de 12 ans. Il a cessé de s’alimenter. Il a maigri très rapidement et a fini par faire un AVC. Il garde beaucoup de séquelles dans sa démarche et se fatigue rapidement. Son espérance de vie était de quelques mois. Il est avec nous depuis un an, a repris du poids. Il faut le dire : C’est un vrai gourmand.

Tomy est également un animal en sauvetage issus de la même SPA.

Tomy

tom

Retiré pour maltraitance chez une dame ayant plus de 70 animaux, il a passé sa vie dans une cage de transport, sortant rarement. Il en garde une démarche étrange. Nous avons eu Tomy à l’âge de 13 ans, il a maintenant 15 ans ! Alors oui, il est sourd, il ne voit pas très bien mais il faut le voir courir comme un chiot et faire des bonds ! Nous préférons prendre des vieux chiens, l’éducations n’est plus à faire, ils ne vont pas manger les pieds des meubles ou tout autre objet leur tombant sous la canine et l’apprentissage de la propreté est fait ! Beaucoup moins de bêtises et surtout beaucoup plus de calme !

La troisième est un cas particulier. Notre petite beagle de 5 ans a été également enlevée pour maltraitance.

99315491

Chien de chasse, elle était dans un chenil avec ses autres compagnons de misère, attachée. Ils avaient très peu d’eau et de nourriture. Maya ne ressemblait plus à un chien, souffrant de leishmaniose et d’autres problèmes cutanées, elle n’avait plus de poils. Maya fait partie d’un nouveau programme de la SPA. Les familles d’accueils définitives. Les animaux éligibles à ce dispositif, sont issus de toute la France et sont malades, handicapés ou tout simplement depuis trop longtemps dans les refuges. Il vous suffit de déposer votre candidature. Le Contrat Famille d’Accueil consiste en un placement définitif au sein d’une famille.Les frais vétérinaires et la nourriture sont pris en charge par la SPA. Par contre, soyez patients, ce sont des bénévoles qui s’occupent des familles d’accueil ! Tout est expliqué ICI et vous y trouverez également la liste des animaux en attente.

Petite info, le terme SPA n’avait pas été déposé, uniquement LA SPA, donc certaines associations s’appellent SPA mais n’appartiennent nullement à LA SPA et n’ont donc pas les mêmes moyens financiers, n’hésitez pas à aller les aider et à adopter chez eux ! Une parmi tant d’autres : ASA81, certains chiens sont là depuis 8 ans …

Passons maintenant à nos autres poilus : Nos miaous !

Pour commencer, voici Boromir alias Boroboro ou Boro, le chat le plus cool jamais rencontré, pas une once d’agressivité et pourtant Boro est un chat sauvage ou libre si vous préférez. Il vient d’une super association : SOS chats de l’Hôpital de Perpignan.

Boro a été trappé avant la démolition de l’hôpital. Identifié et castré, il est resté deux semaines dans une grande cage de sociabilisation, à regarder nos chats évolués. Une fois lâché dans la maison, il est resté timide encore une semaine et maintenant c’est un adorable chat. Boromir vivait dans les vides sanitaires de l’hôpital, en découle un chat plutôt « terrestre », sans aucune agilité. J’ai eu un fou rire mémorable lorsque se laissant grattouiller le ventre, il est tombé du lit … pas de réception sur les pattes pour Boro mais sur le dos. Il m’a bien regardé 5 minutes, figé dans cette position, complètement perplexe face à la situation. Boromir quoi!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Boromir a été une adoption via cette association mais il faut savoir que les associations ne recherchent pas que des adoptants mais surtout, aussi, des familles d’accueils. Les FA (familles d’accueils, vous l’aurez compris) sont vitales pour les associations. Les associations ont rarement de locaux comme les refuges. Elles ont donc besoin de familles qui accueillent des chatons capturés dans la rue ou encore des chats adultes, en attendant leurs placements définitifs. Sans cela, les chats ne peuvent hélas pas être pris en charge …Les frais vétérinaires sont pris en charge par l’association et le plus souvent la nourriture. Etre FA permet d’accueillir un animal chez soi mais il faut bien se rendre compte, qu’un jour ou l’autre, celui-ci va rejoindre sa famille définitive …Louise et Miski ont été sauvées comme ça. Elles étaient dans une fourrière avec un délais de quelques jours avant euthanasie. Classifiées dans très sauvages (la fourrière ne ressemble pas du tout à un club de vacances, pour la détente et le comportement réel de l’animal, rien ne vaut l’extérieur !) , non identifiées, elles ont eu la chance d’être prises en charge par une association et nous nous sommes proposés comme FA. Elles n’ont pas été en cage de sociabilisation, cela a donc pris beaucoup plus de temps que pour Boro mais elles sont adorables !

Louise

Louise et son grain de beauté sur le nez

Miski

Et Miski

Une autre association du secteur, toute jeunette et qui recherche des familles d’accueil : C’est Les Chat’mis Canétois 

Et sinon, pour toute la France c’est ICI, rubrique recherche FA.

Notre dernier arrivé, c’est Marcel ! Marcel ou celui qui n’a pas retrouvé ses maîtres (ou que les maîtres n’ont pas voulu assumer, au choix et ça restera un mystère !). Marcel représente ma plus grande angoisse  : Retrouver un animal venant de se faire percuter par un véhicule, au milieu d’une nationale… Je me suis garée le plus rapidement possible et j’ai couru ! Une nationale, ça ne plaisante pas au niveau trafic ! J’ai attrapé Marcel direction la voiture. Oui, je n’ai pas réfléchi, déplacer un chat accidenté, la colonne vertébrale … Il était complètement sonné, voir inconscient. Le sang dégouliné de sa tête. Comment ai-je fait pour ne pas le lâcher, je ne sais pas. Trente minutes de trajet jusqu’au cabinet vétérinaire, routes de montagne et moi qui lui répétait : « Tiens le coup mon chat ! » Arrivée là bas, beaucoup de mal pour le sortir de la voiture, car Monsieur se réveillait et la douleur d’une tonne en pleine tête était bien là. Ma véto a fait le nécessaire. Je devais juste  la rappeler le lendemain pour savoir si il avait survécu mais elle était pessimiste. Et Marcel a survécu ! Gueule de travers (plusieurs fractures au niveau de la mâchoire, œdème…) et un œil en moins (ça ne se voit pas!) Nous avons appelé les gens du village, mis des affiches (arrachées bien sûr) …rien. Un mois s’était écoulé, nous t’avons fait stérilisé, identifié et nous avons choisi de t’appeler Marcel ! Notre vétérinaire a pris en charge une partie des frais, nous l’autre. Le principal, c’est que tu sois là et en plus tu es adorable !

chat

Il a fallu le nourrir à la seringue pendant trois semaines.

marcel

Son œil, après un mois !

Marcel

Marcel !

Cet article est, certes, un peu long, mais voilà, il y a d’autres possibilités pour avoir un compagnon chez soi. Il faut, aussi, prendre conscience qu’un animal a autant besoin de temps que vous pour s’acclimater… Il peut avoir peur, aboyer, tout est une question de temps, il faut le rassurer. Comme toute relation, elle nécessite un apprentissage pour grandir. Etre Fa, même temporaire, sauve un animal et qui sait, peut-être tomberez-vous sur votre compagnon car prendre un animal, c’est avant tout une histoire de feeling et d’amour …

Publicités

12 commentaires sur “Adopter un animal autrement et si c’était vous …

  1. Waw… Très bel article, merci beaucoup de nous faire partager ton émouvante expérience et tes conseils. C’est vrai qu’on ne pense pas ( ou pas assez) à être famille d’accueil pour animaux. Nous avons le projet d’adopter un chat mais nous voulons d’abord réunir de bonnes conditions pour lui et nous…
    Si cela ne tenait qu’à moi, j’en aurais plein aussi… 😁 🐱 heureuse que ces bonnes bouilles soient entre de bonnes mains, et soulagement pour le beau Marcel! ❤❤❤ ☺🐶🐱🐾❤ Bravo! 👍

    1. Merci 🙂 Je suis super contente que ça te plaise ! J’espère que vous en adopterez un rapidement et pourquoi pas être FA ou FA définitive, les chats n’ont pas forcément besoin d’un 100 m2. Marcel (hommage à Marcel Cerdan, pour le côté gueule cassée…) a très vite récupéré même s’il a quelques fois un peu de mal à évaluer les distances avec son œil en moins (fou rire assuré !) bisous Miss

      1. Lol 😆 pauvre tite bouille! Il est tellement beau, il me fait pensé à ma Lilie. Elle était noire et blanche aussi, comme lui avec une tache noire en plus sur le menton lol 😺
        Oui j’espère bientôt aussi! 🙏

    1. Merci, ça me fait énormément plaisir que tu aies aimé cet article. Une famille faite de hasard, de rencontres et de choix : Les nôtres. Certains ont beaucoup souffert et pourtant ils n’en tiennent pas rigueur à l’humain. Je suis d’accord avec toi, c’est honteux, désastreux et incompréhensible.

  2. Magnifique article ! Merci pour ce partage …
    Tes compagnons ont un lourd passé et c’est beau de voir que pour eux aussi la roue tourne. Ils sont désormais entourés d’amour et de tendresse et ce sont de jolis témoignages comme le tien qui font que l’on oublie pas tous ces animaux qui n’ont pas encore la chance d’avoir trouvé un foyer … Bravo !

    1. Merci Miss, ils sont beaucoup à avoir une histoire similaire et à être encore dans des refuges. Adopter un animal plus vieux ou encore un animal malade ou pas forcément joli, c’est leur donner une chance et ils le rendent au centuple, nous ne pourrions plus faire autrement en fait et je trouve que la création des familles d’accueil définitive par la SPA est vraiment une belle action.

      1. Oh oui, une magnifique action !!
        Mes parents ont adopté il y a 7 ans, une petite chienne bichon frisé, âgée à l’époque de 5 ans. Elle avait été sauvé par une association en lien avec la SPA, qui lutte pour récupérer des chiennes issues de centres d’élevages peu scrupuleux qui, une fois que l’animal a atteint un certain âge où il n’est plus capable de procréer à un certain point, est euthanasié ou abandonné. C’est abominable et c’est malheureusement la politique d’un certain nombre d’élevages. Sybelle, la petite chienne de mes parents, ne savait même pas ce qu’était de l’herbe et n’avait plus que 4 dents à force de ronger les barreaux de sa cage. Elle est partie il y a quelques mois mais a vécu heureuse pendant 7 années…

  3. C’est vraiment magnifique que tes parents aient adoptés cette petite chienne. 🙂 C’est vrai que certains éleveurs ne voient que l’aspect financier qui inclus la rentabilité. Ces personnes n’aiment pas les animaux qui ne sont qu’un outil pour eux. En tout cas, c’est une belle histoire que celle de Sybelle.14 ans, c’est un bel âge mais c’est toujours difficile de les voir partir…

  4. quel bel article! bravo pour tout ce que vous faites pour ces petites boules de poils. on vient tout juste d’adopter une petite chatte, c’est notre première expérience et on est ravie. on se demande même pourquoi on a attendu si longtemps avant de se lancer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s